magies, arts divinatoires, mythologie et voyage astral
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La respiration

Aller en bas 
AuteurMessage
Artémis
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 325
Age : 36
Localisation : Bruxelles
Pratique magique : Magie blanche, célèste, voyage astral, phytothérapie
Date d'inscription : 26/05/2007

MessageSujet: La respiration   Ven 15 Juin - 23:06

La respiration est liée au concept même de la vie; en effet, le premier procédé pour déterminer la présence de vie chez un être consiste à observer sa fonction respiratoire. Un homme en bonne santé enregistre environ 24 000 cycles respiratoires par jour. Ce faisant, notre organisme absorbe non seulement de l'oxygène et divers gaz, mais aussi, si l'on en croit les théories orientales toujours clairvoyantes, le "prana", l'énergie cosmique éthérée. C'est cette énergie qui, lorsqu'elle émane des mains des guérisseurs, transmet la force vitale et combat les maladies.

Nous avons pendant longtemps imposé à notre acte respiratoire des rythmes et des modalités artificiels. Observez par exemple un nourrisson: son abdomen monte et descend régulièrement, naturellement. Mais un adulte anxieux et dont le corps est comprimé dans des vêtements étroits, prend progressivement de mauvaises habitudes: sa respiration devient précipitée, superficielle et, surtout chez la femme, thoracique. Cette négligence est la cause d'une mauvaise oxygénation du sang et par là même d'une baisse sensible des fonctions cérébrales. La capacité de concentration et d'étude est alors diminuée, et les énergies insuffisantes, ce qui compromet grandement la pratique de l'occultisme. En outre, tout comme la respiration influence la psyché, l'état psychique négatif affecte la respiration. Dans les moments critiques, dus au stress, à la peur ou à l'anxiété, une bonne respiration, effectuée lentement et avec attention par les narines s'est toujours avérée la meilleure des médecines.

Grâce à ce premier exercice, vous aurez remporté votre première victoire: le contrôle de l'esprit sur le "soma" (corps) et vice versa. C'est une expérience de maîtrise de soi-même indispensable si l'on veut affronter avec assurance et fermeté les forces des arcanes.

Les Hindous ont fait du contrôle de la respiration, le "prânâyâma", l'un des huit barreaux de l'échelle qu'il faut gravir pour communiquer avec l'Absolu. Pour pratiquer le prânâyâma, un état de santé satisfaisant est indispensable: assis, le buste bien droit, dans un lieu calme et aéré, loin des heures des repas, vous devrez concentrer toute votre attention sur le rythme respiratoire. Vous placerez une main sur votre abdomen, au niveau du nombril, et l'autre main sur votre poitrine, afin de pouvoir contrôler l'entrée de l'air dans la cavité abdominale et thoracique. Inspirez doucement par les narines en comptant mentalement jusqu'à deux, et essayer de faire pénétrer l'air jusqu'au point le plus bas possible, en gonflant tout d'abord la première zone abdominale puis la cage thoracique. Retenez votre respiration pendant une seconde et expirez lentement, toujours par le nez, en comptant jusqu'à quatre. C'est la phase la plus difficile. Vous serez tenté d'abréger cette étape en accélérant la cadence; il se peut également qu'avant d'avoir fini de compter vous n'ayez plus d'air à expulser. Attention à ne pas forcer l'intensité ni la durée de l'exercice, cela risquerait de vous causer de légers malaises tels migraines, vertiges, trouble de la vue; la respiration doit être une fonction naturelle.

Pour ces exercices, un yogi pourra travailler longuement en utilisant des techniques diverses; pour nous autres Occidentaux essoufflés, dix ou vingt cycles à ce rythmes sont amplement suffisants. Progressivement, cet exercice deviendra automatique, et vous pourrez respirer correctement sans même y penser.

La respiration luni-solaire (par narines alternées) constitue un autre aspect de cette technique.

Le processus dans son ensemble reste le même, mais cette fois-ci, une seule narine sera utilisée pour inspirer, tandis que la narine opposée servira à expirer. Vous boucherez alternativement l'une ou l'autre des narines avec un doigt. Inspirez tout doucement par la narine gauche en appuyant sur la narine droite avec le pouce droit pour la maintenir fermée. Bouchez ensuite avec l'index de la même main la narine restée ouverte : c'est la phase de rétention. Puis, pour passer à l'ultime phase respiratoire, débouchez la narine droite, la narine gauche étant toujours fermée, et expirez lentement. Ces trois stades devront être exécutées dans les temps conseillés pour le précédent exercice. La pratique et l'entraînement aidant, vous pourrez ensuite modifier le décompte mentale et doubler, voir même tripler ces temps.

Le grand livre des sciences occultes de Laura Tuan

_________________
Choisissez un travail que vous aimez et vous n'aurez pas à travailler un seul jour de votre vie.

Confucius
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magie-artemis.4rumer.com
 
La respiration
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La respiration
» Respiration : Psaume 66 (67) "vidéo"
» Respiration : Psaume 66 (67) "vidéo"
» Le Soutra de l’Attention à la Respiration - Anapanasati Sutta
» respiration bloquée (suite au renvoi)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Sanctuaire d'Artémis :: Débutants :: Les bases :: Exercices-
Sauter vers: