magies, arts divinatoires, mythologie et voyage astral
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Aine

Aller en bas 
AuteurMessage
Artémis
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 325
Age : 36
Localisation : Bruxelles
Pratique magique : Magie blanche, célèste, voyage astral, phytothérapie
Date d'inscription : 26/05/2007

MessageSujet: Aine   Sam 14 Juil - 12:15

Aine était la déesse irlandaise la fertilité et de l'amour qui choisissait fréquemment ses amants parmi les mortels. Elle était associée à la lune et adorée la veille du Mid-summer (solstice d'été). Elle passait pour être à l'origine du statut élevé des femmes de l'ancienne Irlande, et elle était de ce fait tout à fait comparable aux grandes déesses des panthéons nordique et romain: Frigg ou Venus. Diverses légendes l'identifient comme la fille du dieu de l'océan Mac Manannan Llyr, tandis que d'autres l'assimilent à Morrigan, ou à la "Grande Reine".
Comme tous les gens de Sidhe (le bon peuple), elle était aimable et serviable envers tous ceux qui la vénéraient mais elle exerçait une vengeance implacable sur ceux qui lui nuisaient comme par exemple le Roi de Munster, Ailill Olom qui avait essayé de l'enlever.
La "Déesse fiancée " qui était l'épithète Cu Gorm (le chien courant gris) avait été le premier nom de Aine.

Légende
Aine était aussi la déesse de poésie et la folie. Le cairn de Mullach an Triuir sur la montagne, Cnoc Aine, pouvait soit accorder un don de poésie soit provoquer la folie.
Ceux qui s'asseyaient sur la pierre, Cathair Aine, risquaient de perdre l'esprit et ceux qui s'y asseyaient trois fois le perdaient à tout jamais. La légende raconte aussi que tous les chiens errants d'Irlande se rassemblaient ici.

Culte
Jusqu' au VI ième siècle après J.C. son culte demeura très actif en particulier dans le Munster et le Connaught et s'étendit même jusqu' aux îles occidentales de l'Ecosse. Plus tard elle devint la reine des fées.
Jusqu'au XIX ième siècle des gens faisaient le tour du Cnoc Aine dans le sens contraire des aiguilles d'une montre avec des torches faites d'herbe séchée et puis ils répandaient les cendres dans leurs champs et sur leurs bêtes pour les protéger.
Aine avait aussi le pouvoir de guérir qui était associé aux lacs et des puits comme à Tobar-Na-Aine (Puits d'Aine) et dans toute l'Irlande on lui reconnaissait le pouvoir de soigner et de redonner une bonne santé car elle était la gardienne de l'étincelle de vie qui traverse le corps toutes les 24 heures. C'est pourquoi il était interdit de pratiquer des saignées les jours qui lui étaient consacrés afin que la vie ne s'échappât point du corps du malade.



Sources

_________________
Choisissez un travail que vous aimez et vous n'aurez pas à travailler un seul jour de votre vie.

Confucius
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magie-artemis.4rumer.com
 
Aine
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le cadet et l'aîné
» PROPHETIES DE PAPES
» Questions / réponses !!
» J'ai perdu ma foi et je le vis mal
» Fièvre...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Sanctuaire d'Artémis :: Mythologie :: Mythologie, contes et légendes :: Mythologie celtique :: Les dieux de A à F-
Sauter vers: